LES ADIEUX À L’OLYMPIA

BILLETTERIE

Philippe Marouani

Durée : 58 minutes

C’est en 1966 que Jacques Brel fait ses adieux sur la scène de l’Olympia. Ce dernier récital restera marqué à jamais dans l’histoire de la célèbre salle. Ce concert conserve une dimension émotionnelle très forte car c’est sa dernière tournée. Chansons : Le Cheval, Fils de…, La Chanson de Jacky, Le Gaz, Les Vieux, Les Bigotes, Mon Enfance, Mathilde, Ces Gens-là, Amsterdam, Les Bonbons 67, Jef, Au Suivant, Le Plat Pays, Madeleine.
* Disponible en langues sous-titrées sur réservation (ici) : Français, Néerlandais, Anglais, Allemand, Espagnol, Portugais, Italien, Polonais, Russe, Hébreu, Japonais, Chinois, Arabe.

 

 

JE SUIS INDIGNÉ

BILLETTERIE

France Brel

Durée : 55 minutes

Ce film, réalisé par la Fondation Brel à l’attention spécifique des adolescents, reprend des chansons, des interviews et des documents, dont certains rares ou peu connus, qui ont été sélectionnés parce qu’ils abordent des thèmes susceptibles de nourrir la réflexion des jeunes. Chansons reprises : Ces gens-là, Fils de…, Mon enfance, Mai 40, Bruxelles, Rosa, Le Plat Pays, Ne me quitte pas, Jef, Les Bourgeois, Les Marquises.

 

 

FAR WEST

BILLETTERIE

Jacques Brel

Durée : 84 minutes

Jack, un bruxellois dans la quarantaine, rencontre un jour le fakir Abracadabra qui, avant de mourir lui transmet un pouvoir exceptionnel dont Jacques ignore les effets. Au hasard de ses pas, il va alors rencontrer un chercheur d’or Gabriel, personnage généreux, déguisé en Davy Crockett qui va le suivre sans poser de questions. Les deux compagnons, bientôt rejoints par d’autres, partent à la conquête du Far West, de leur enfance tout comme Voltaire recherchait l’Eldorado et Saint-Exupéry la planète inconnue. Car le Far West n’est nulle part: c’est une parcelle imaginaire comme chacun aime à en rêver, un morceau de bonheur enfoui au fond du cœur…

 

 

LES ASSASSINS DE L’ORDRE

BILLETTERIE

Marcel Carné

Durée : 106 minutes

Bernard Level, juge dans une petite ville de province, se voit confier l’instruction d’une affaire délicate. Un homme, soupçonné d’un délit mineur est décédé au commissariat à l’issue de son interrogatoire. Conscient des remous que peut provoquer cette affaire, Level finit par inculper les policiers et met en marche une information minutieuse. Dès cet instant, il devient l’objet de toute une série de pressions.

 

 

LE PANIER À CRABES

BILLETTERIE

Joseph Lisbona

Durée : 86 minutes

Charles Dupré arrive à Strasbourg suivre, à l’Université, des cours de chimie. Au cours d’une soirée dansante d’étudiants, il fait la connaissance de Liliane et c’est tout de suite la naissance d’un profond et pur amour; les jeunes gens se fiancent, mais Liliane, pour de mystérieuses raisons familiales, renonce au mariage. Boulversé par cette rupture, Charles se fait refuser à son examen, et quitte Strasbourg pour Paris, où l’a précédé un de ses voisins de la Cité Universitaire, Jacques, élève des Beaux Qrts, qui a renoncé à l’école pour être acteur de cinéma. Charles, conquis au 7e Art par la rigueur de l’honnêteté du critique Bertrand qu’il a rencontré dans un ciné-club, devient journaliste de cinéma et finit par devenir assistant de Clavier, le metteur en scène célèbre, après avoir sous l’impulsion du producteur Dorel, collaboré avec le fameux dialoguiste Jourdanà un film sur l’esprit des jeunes. Aucune de ces aventures ne lui permet d’accomplir son amour du cinéma, car chaque fois il ne trouvera que compromission et combinaisons sordides.

 

 

RECITAL DE KNOKKE

BILLETTERIE

Jacques Nellens

Durée : 35 minutes

Chaque année, Jacques Brel se produisait en concert à Knokke-Le-Zoute au cours de ses tournées.
C’est lors de ce concert au Casino de Knokke le 23 juillet 1963 que Brel interprète pour la première fois Mathilde.
Chansons : Bruxelles, Rosa, La Fanette, Les Fenêtres, Quand on n’a que l’amour, Mathilde, Les Vieux, Le Plat Pays, Le Moribond, Les Bigotes, Madeleine.
* Disponible en langues sous-titrées sur réservation (ici) : Français, Néerlandais, Anglais, Allemand, Espagnol, Portugais, Italien, Polonais, Russe, Hébreu, Japonais, Chinois, Arabe.

 

 

BREL BARBARA BEJART

BILLETTERIE

France Brel

Durée : 53 minutes

Chorégraphie de Maurice Béjart sur 13 chansons de Brel et Barbara par la troupe du Béjart Ballet Lausanne, filmée à Lausanne en avril 2005.

 

 

LES RISQUES DU METIER

BILLETTERIE

André Cayatte

Durée : 95 minutes

Catherine, 14 ans, rentre de l’école en pleurant, le corsage déchiré. L’instituteur a tenté de la violer. C’est du moins ce qu’elle raconte à ses parents. Interrogé par le maire, puis par la police, Jean Doucet nie. Les deux camarades de classe de Catherine font de leur tour des révélations. Hélène avoue être la maîtresse de l’instituteur et Josette prétend qu’il l’a caressée et embrassée. Doucet risque les assises et les travaux forcés.

 

 

L’EMMERDEUR

BILLETTERIE

Edouard Molinaro

Durée : 81 minutes

Tueur à la solde de la Mafia, Ralph Milan a été chargé de supprimer un certain Randoni, dont le témoignage dans une série de procès pourrait causer de graves préjudices à l’organisation. Embusqué dans sa chambre d’hôtel, il attend patiemment que la victime passe dans son champs de tir. Or, il a pour voisin un certain Pignon, être chaleureux et cordial mais aussi passablement encombrant, qui traverse une passe difficile…

 

 

MON ONCLE BENJAMIN

BILLETTERIE

Edouard Molinaro

Durée : 92 minutes

Sous le règne de Louis XV, Benjamin Rathry, médecin de campagne, fait allègrement la chasse aux jupons, mais il est dévoué aux pauvres qui savent qu’ils peuvent compter sur lui. Le célibat représentant à ses yeux l’état idéal, il refuse d’épouser Manette, la fille de l’aubergiste, qui lui plaît pourtant beaucoup. Mais la belle n’entend céder au médecin qu’avec un contrat de mariage en poche. C’est pourquoi il se soustrait aux manoeuvres de sa soeur Bettine, qui voudrait le marier à Arabelle, la fille du vieux docteur Minxit, qui considère Benjamin comme son fils. Mais Arabelle est amoureuse du vicomte de Pont-Cassé…

 

 

BREL PARLE

BILLETTERIE

Marc Lobet

Durée : 30 minutes

C’est à Knokke, au printemps 1971 que Jacques Brel accorde une célèbre interview « Brel Parle » filmée en couleur chez son ami Franz, par Marc Lobet. Jacques Brel aborde avec Henri Lemaire des thèmes variés comme les femmes, la tendresse, l’amitié et la Belgique qui « vaut mieux qu’une querelle linguistique ».
* Disponible en langues sous-titrées sur réservation (ici) : Français, Néerlandais, Anglais, Allemand, Espagnol, Portugais, Italien, Polonais, Russe, Hébreu, Japonais, Chinois, Arabe.

 

 

ASKOY II LE BATEAU

BILLETTERIE

Claude Val

Durée : 47 minutes

En 1974, Jacques Brel « rêvait un impossible rêve », celui de faire le tour du monde à la voile. Il jette son dévolu sur l’Askoy II, un yawl élégant de 19 m de long pesant plus de 40 tonnes, dessiné par l’architecte Hugo Van Kuyck. Quelques années plus tard, le bateau est retrouvé à l’état d’épave sur une plage de Nouvelle-Zélande. Comment ce voilier s’est-il échoué là ? Et surtout, que cherchait vraiment Brel lorsqu’ayant fait ses adieux à la scène, il embarque au départ d’Anvers avec Maddly, sa dernière compagne et sa fille France pour une longue traversée vers les Marquises ?

 

 

LE BAR DE LA FOURCHE

BILLETTERIE

Alain Levent

Durée : 87 minutes

Vincent Van Horst est un authentique bon vivant, épris de liberté, buveur et impénitent coureur de jupons. Quittant en cette année 1916 une Europe déchirée par la guerre, il décide de s’établir au Canada. Il compte y retrouver Maria, la seule femme dont il ait pu être véritablement amoureux. En chemin, il se lie d’amitié avec Olivier, un jeune garçon qui ne rêve qu’à une chose: prendre part à la guerre en Europe. En arrivant au « Bar de la Fourche » que dirige Maria, Vincent constate que celle-ci a passablement vieilli. Il se console de sa déception dans les bras de la troublante Annie, qui n’est qu’un aguicheuse qui se moque ouvertement de lui. Elle parvient même à pousser Vincent et Olivier à s’affronter en duel.

 

 

L’AVENTURE C’EST L’AVENTURE

BILLETTERIE

Claude Lelouch

Durée : 116 minutes

Hold-up, règlements de compte, attaques à main armée, meurtres, tel est le festival offert aux Parisiens en cette année 1972. Mais il ne faut pas en conclure pour autant que les truands ont la vie facile car s’il est toujours aussi aisé de piller une banque, on n’y trouve plus d’argent. Jacques, Lino et Simon, trois caïds et leurs exécutants Charlo et Aldo, se sont réunis pour trouver une solution à leur problèmes. La conclusion: il faut revoir les méthodes, appliquer à la crise du crime les solutions généralement employées dans les entreprises: management, recyclage, formation accélérée des cadres. C’est ce que décident les cinq compères: se lancer dans la seule branche offrant encore des débouchés valables: la politique.

 

 

PETIT-JOUR

BILLETTERIE

Jacques Pierre

Durée : 16 minutes

Jacques Brel sort d’un bar de Saint Germain des Prés. Le jour se lève. Il entonne « Les paumés du petit matin », puis « Le plat pays ». On retrouve l’ambiance si particulière du Paris des années 60, et parmi les jeunes fêtards de l’époque on reconnaitra Anna Karina, Jean-Luc Godard, Pierre Barouh, Félix Marten…

 

 

J’AIME LES BELGES

BILLETTERIE

France Brel

Durée : 91 minutes

Pour vous, Jacques Brel raconte « sa Belgique », explique l’importance de ses origines qui transpirent à travers ses chansons. Dans ce film l’âme de Jacques navigue entre les brise-lames du Nord, le « carré » de Liège et les pavés de Bruxelles. Lui, il « pirouette » de tendresses en révoltes, de blessures en ripostes à propos de ses compatriotes de Wallonie et du Plat Pays. Jusqu’au bout du voyage de sa vie, on découvre qu’il rit de tout et surtout de lui. Il habille sa dérision avec l’accent de son enfance. Encore aujourd’hui, des témoins se souviennent de sa truculence belge, de son obstination à vouloir faire reconnaître son appartenance et de sa souffrance d’avoir été trop souvent incompris par un pays qui depuis, le cite avec évidence.

 

 

FRANZ

BILLETTERIE

Jacques Brel

Durée : 77 minutes

Léonie et Catherine arrivent dans une maison de repos pour fonctionnaires à Blankenberge. Autant l’une est réservée, autant l’autre a un caractère fantasque, attirant tous les hommes par sa vitalité. Une seule exception, Léon, qu’intrigue la personnalité secrète de Léonie. Il la courtise maladroitement et celle-ci se laisse attendrir par le comportement maladroit de ce solitaire. Les autres pensionnaires, amusés par l’idylle, mettent sur pied une triste mise en scène.

 

 

LA BANDE À BONNOT

BILLETTERIE

Philippe Fourastié

Durée : 84 minutes

Paris 1911. Anarchiste convaincu, Raymond-la-Science vient de purger une peine de prison pour avoir tenté de semer l’agitation parmi les ouvriers. Il retrouve ses amis Garnier, Carouy, Dieudonné et Soudy qui mènent, avec femmes et enfants, une vie communautaire dans la villa de leur leader Kibalthine. Tous vont trouver leur maître en la personne de Jules Bonnot qui a choisi d’exprimer sa révolte contre l’ordre établi et la société de ses semblables par des actes plus que par des paroles. Avec lui, ils dévaliseront un armurier, voleront des voitures, attaqueront un employé de banque, supprimant tous les témoins gênants. Après une expédition meurtrière à Bruxelles, où ils ont encore abattu froidement plusieurs personnes pour échapper à la police, la bande reviendra à Paris et s’y dispersera.

 

 

MONT-DRAGON

BILLETTERIE

Jean Valère

Durée : 86 minutes

Lieutenant à Samur, Dormond a été déchu de son grade pour faute grave par le colonel de Boismenil – sa vraie faute, non-officielle, aura été d’avoir été l’amant de la femme de son supérieur. Sa carrière est brisée. Bien des années plus tard, il se fera engager par la femme du colonel, devenue veuve, comme écuyer au château de Boismenil. Il va exercer lentement une vengeance longtemps méditée tout en prenant la responsabilité de l’élevage des chevaux. Il séduit d’abord la soubrette. Il humilie Germaine, la très belle veuve et la jette dans les bras de sa femme de chambre. Dormond entretient avec Marthe, fille de Germaine, une forme de complicité fondée sur leur passion commune pour les chevaux. Il l’initie aux lectures érotiques et au voyeurisme. Dormond est tout près d’arriver à ses fins: la destruction de l’univers de Boismenil. Encore faut-il qu’il mène à bien la dernière étape de son plan: épouser Marthe, qu’il aime secrètement bien qu’elle soit vaguement fiancée à un jeune étudiant. Mais la jeune fille, intelligente et rusée, déjoue ce plan. Dormond, qui se voit rejeté, réagit de manière proprement suicidaire. Il provoque Gaston. Au cours de la scène finale, Dormond est abattu par celui-ci, il tombe de son cheval lentement, sur l’herbe.